Contactez-nous

HISTORIC TOUR D’ALBI – DIMANCHE : SEPT, JEUX ET MATCHS

HISTORIC TOUR D’ALBI - DIMANCHE : SEPT, JEUX ET MATCHS

Amorcée ce week-end, la saison 7 du Championnat de France Historique des Circuits s’est joyeusement poursuivie ce dimanche sur le circuit du Séquestre. Dans tous les plateaux, le match est lancé !

LE FILM DE LA JOURNEE

Roadster Pro Cup / Courses 1 et 2
Le top 5 : Course 1 : 1.Ariscon, 2.Fresnais, 3.Hergault, 4.Castillou, 5.Laborie. Course 2 : 1.Castillou, 2.Ariscon, 3.Hergault, 4.Nougaret, 5.Josquin (tous sur Mazda MX-5).
En deux mots : A l’entame de sa cinquième année d’existence, la Roadster Pro Cup franchit un nouveau palier en bénéficiant d’un plateau spécifique, riche à Albi de quelques 32 Mazda MX-5. De quoi assurer un intense spectacle en piste ! Dès le matin, la première des deux courses dominicales en offre une superbe illustration avec pas moins de trois leaders différents dès les six premiers tours. Les pilotes en question, Axel Castillou (le poleman), Laurent Fresnais et Steeve Hergault, accompagnés de Nicolas Ariscon, poursuivent ensuite une formidable bataille à quatre qui s’achève sur la victoire à l’arrachée de Nicolas Ariscon avec 172/1000 d’avance sur Laurent Fresnais. Un écart qui résume bien l’âpreté de la lutte ! L’après-midi on reprend les mêmes pour le match retour. A mi-course, Axel Castillou tient la corde face à Laurent Fresnais, alors que Nicolas Ariscon est décroché et Steeve Hergault irrémédiablement distancé. C’est ensuite au tour de Laurent Fresnais de perdre pied à la suite d’un Drive through. Pour Axel Castillou, la victoire est en poche !

Challenge Formula Ford Historic / Courses 1 et 2
Le top 5 : Courses 1 : 1.Belle (Lola T540E), 2.Genecand (Lola T540E), 3.Colombat (Van Diemen RF80), 4.Brunetti (Merlyn Mk20), 5.Crocker (Ray F71). Course 2 : 1.Belle,2.Deverly (Lola T540E), 3.Faggionato (Van Diemen RF81), 4.Colombat, 5.Lecluse (Lotus 69).
En deux mots : Une double course du Challenge Formula Ford Historic figure également au programme de ce dimanche. Celle du matin permet à Stéphane Brunetti de boucler le premier tour en tête, puis François Belle reprend l’avantage comme en qualifs et franchit la mi course en leader devant Jean-Jacques Deverly, Stéphane Brunetti et Gislain Genecand. Marc Faggionato, pointé dans le tiercé de tête en début de course, n’est déjà plus là. Après une interruption de la course imposée par la nécessité de traiter la présence d’huile sur la piste, Jean-Jacques Deverly vole momentanément la vedette à François Belle avant de devoir effectuer un Drive through. Indécise jusqu’au bout, la course s’achève sur la victoire de François Belle, de peu (1’’8) devant Gislain Genecand, tandis que Didier Colombat s’invite sur le podium.
En clôture de meeting, la course 2 tourne à la démonstration pour François Belle. A mi-parcours, le pilote Palmyr a déjà pris le large avec une douzaine de secondes d’avance sur un groupe compact de six pilotes, dont Stéphane Brunetti est le leader. Gislain Genecand parti à la faute et Marc Faggionato ralenti par un tête-à-queue, ce groupe de poursuivants se réduit peu à peu et Jean-Jacques Deverly en sort finalement vainqueur. Stéphane Brunetti pénalisé, la victoire de la classe A revient à Eric Lecluse. Tout cela loin derrière un certain François Belle !

Trophée Saloon Cars et Trophée GT Classic / Course 2 (30 mn)
Le top 5 Saloon Cars : 1.Delarche (Super Seven), 2.Danne (BMW M3 GTR), 3.Desmaele (Porsche 996), 4.Breugnot (Alpine A110), 5.Gautier (Porsche 911).
Le top 5 GT Classic : 1.Mathieu (BMW M3 GTR), 2.Sabatier (Porsche 964), 3.Roche (Porsche 996), 4.Rosembly (BMW Z3), 5.Faure (Porsche 944).
En deux mots : Comme lors de la course 1 de samedi matin, Julien Grenet prend rapidement le pouvoir et domine la première moitié de course devant Sébastien Mathieu, le leader du GT Classic, et Vincent Delarche (à bord de la Super Seven pilotée la veille par Thierry Lortal). Hélas, l’aventure s’arrête là pour le pilote de la Viper RT10, victime d’une défaillance de sa boîte. Sébastien Mathieu lui succède logiquement au commandement avec une large avance sur Vincent Delarche, contraint entre temps à effectuer un Drive through, et Christian Danne. C’est finalement le tiercé gagnant au général. Comme la veille, Laurent Sabatier hisse sa Porsche 964 à la deuxième place du GT Classic, tandis que Jean-Pascal Roche encomplète le podium.

SportProtosCup / Course 2 (25 mn)
Le top 5 : 1.Fraisse (Lucchini Alfa), 2.Candiani (Lucchini Alfa), 3.Dougnac (Epsilon Alfa), 4.Boch (Lucchini Alfa), 5.De Murard (Merlin Alfa).
En deux mots : Vainqueur de la course 1, Dominique Vulliez se charge à nouveau de donner le tempo au volant de son ancienne Bogani de la Coupe Alfa. A mi-course, le Savoyard tient à distance Rémy Fraisse, tandis que Gianluigi Candiani, malchanceux samedi, pointe à la troisième place à bord d’une même Lucchini SP94 Alfa. La suite de la course tourne toutefois à l’avantage de Rémy Fraisse, qui finit par s’emparer du commandement après le retrait de Dominique Vulliez. Le pilote du Gers s’impose ainsi Gianluigi Candiani et Dougnac « fils » (Alexandre). Josserand De Murard remporte la catégorie C3 devant Gilles Terrones, l’opérateur du plateau.

Trophée Formule Ford Kent et Trophée Formule Ford Zetec / Course 2 (25 mn)
Le top 5 FF Kent : 1.Aimable (Van Diemen RF91), 2.Dousse (Van Diemen RF90), 3.Beloou (Van Diemen RF90), 4.Waisler (Van Diemen RF91), 5.Faggionato (Van Diemen RF81).
Le top 5 FF Zetec : 1.Sanjuan (Tatuus RC99), 2.Arnould (Mygale SJ99).
En deux mots : Esseulé aux commandes de l’une des rares versions Zetec de la Formule Ford, Augustin Sanjuan domine le début de course devant Laurent Waisler et Gislain Genecand, déjà les deux meilleurs représentants du clan Kent en course 1. Passé la mi-course, le Suisse Augustin Sanjuan contrôle toujours la course, alors que son compatriote Gislain Genecand continue de batailler avec Laurent Waisler, mais aussi Nicolas Beloou pour la victoire en catégorie Kent. Dans le dernier tour, leur affrontement se solde par un accrochage entre Gislain Genecand et Nicolas Beloou. La hiérarchie ainsi bouleversée dans le sillage d’Augustin Sanjuan, Xavier Michel est le premier à franchir l’arrivée avec 240/1000 de seconde d’avance sur Christopher Aimable, auteur d’une formidable remontée après s’être élancé du fond de grille. La pénalisation de 30’’ infligé à Xavier Michel pour non-respect de la route de course offre finalement la victoire à ce dernier.

Asavé Racing 65 et Asavé Racing 75 / Course 2 (45 mn)
Le top 5 Asavé Racing 65 : 1.Rousselot (Cobra Daytona), 2.Benne (Lotus Elan), 3.Mora (Porsche 911), 4.Bernollin/Machoir (Shelby Cobra), 5.Fazi (Triumph TR4). Le top 5 Asavé Racing 75 : 1.David/De Murard (Lola T70), 2.Dauxerre (Porsche 911 SC), 3.Lagache (Porsche 914).
En deux mots : La seconde endurance de l’Asavé prend très vite un air de ressemblance avec celle de la veille. Le premier quart d’heure est dominé par la Lola T70 de Josserand De Murard devant la magnifique Cobra Daytona de « PFR », alias Pierre-François Rousselot, et la Lotus Elan d’Antoine Benne. Sur le podium samedi, Sylvain Regnier est cette fois moins heureux, sa Porsche 910 achevant son parcours hors de la piste. Après la séquence des passages aux stands, Jean-Marc David se charge d’achever le travail à bord de la Lola T70 victorieuse pour la seconde fois du week-end. Deuxième du général et vainqueur en Asavé Racing 65 devant Antoine Benne et Michel Mora, Pierre François Rousselot réédite ainsi sa prestation de la veille.

Trophée F3 Classic et Trophée Formule Renault Classic / Course 2 (30 mn)
Le top 5 F3 Classic : 1.Rouvier (March 783), 2.Châteaux (Ralt RT3), 3.Beltramelli (March 813), 4.Michel (Chevron B38), 5.Lajoux (March 793).
Le top 5 Formule Renault Classic : 1.Robert (Martini MK48), 2. « Nelson » (Martini MK48), 3.Gobba (Martini MK54), 4.Soulié (Martini MK59), 5.Mottez (Martini MK51).
En deux mots : Battu à la régulière en course 1, Frédéric Rouvier entame le match revanche en meilleur posture en prenant immédiatement le meilleur sur Matthieu Châteaux et Brady Beltramelli. A mi-course, le champion de France en titre compte 2’’3 d’avance sur le vainqueur de la veille, qui semble être le seul à pouvoir lui contester la victoire. Un peu plus loin, suivent alors Xavier Michel et Laurent ValleryMasson. Intraitable, Frédéric Rouvier conserve ensuite la maitrise de la course et parvient à conserver 1’’2 d’avance sur Matthieu Châteaux à l’instant de se glisser sous le drapeau à damier. Bon troisième, Brady Beltramelli s’offre un nouveau podium alors qu’Eric Martin et David Caussanel achèvent de solides remontées aux six et septième rangs. Large vainqueur en Formule Renault après avoir dominé de bout en bout, Lionel Robert efface sa déconvenue de la veille, « Nelson » et Jean-Paul Gobba venant le rejoindre sur le podium.

Maxi 1300 Series et Youngtimers GTI Cup / Course 2 (25 mn)
Le top 5 Maxi 1300 Series : 1.Gandini (Jem), 2.Besson (Alpine A110), 3.Dupin (Cooper), 4.Gruelles (Marcos), 5.Calas (Cooper).
Le top 5 Youngtimers GTI Cup : 1.Benjamin (Honda Civic), 2.Hervé (Honda Civic), 3.Faucogney (R5 GT), 4.Martin (Golf GTI), 5.Latz (Golf GTI).
En deux mots : Comme la veille, les Honda Civic de la GTI Cup se portent immédiatement aux trois premières places, mais celle de Fabien Julia disparait sur le champ, tandis que la voiture sœur de Yoann Hervé doit effectuer un bref retour à son stand (le temps de remettre en place une jauge d’huile baladeuse). Damien Benjamin se retrouve ainsi seul, une poignée de secondes devant les duettistes vedette du Maxi 1300 Series, Jean-François Besson et Philippe Gandini, à nouveau acteurs d’une sérieuse empoignade. A la faveur d’une neutralisation, ces derniers reviennent au contact du leader. A la relance, la fin de course se mue alors en match à trois, Philippe Gandini obtenant le dernier mot pour 99/1000 de seconde ! Battu, Damien Benjamin remporte néanmoins le Maxi 1300 Series devant Yoann Hervé, bien remonté après son arrêt. Jean-François Besson et Arnaud Dupin complètent de leur côté le tiercé gagnant du Maxi 1300 Series.

Trophée Lotus : Course 2 (25 mn)
Le top 5 : 1.Vulliez, 2.Delhaye, 3.Cazalot, 4.Beloou, 5.Garcia Imaz (tous sur Lotus Seven).
En deux mots : Pour sa quatrième course du week-end, Dominique Vulliez continue d’afficher une forme resplendissante. A mi-course, il pointe en tête avec Xavier Jacquet et Anthony Delhaye dans ses roues, tandis que Florent Cazalot et Nicolas Beloou suivent un peu plus loin. Xavier Jacquet perd aussitôt tout espoir de victoire en se voyant infliger un Drive through. L’entrée en scène de la voiture de sécurité fige ensuite les positions, le dernier tour s’effectuant sous régime de drapeaux jaunes. Dominique Vulliez peut savourer son doublé aux dépens immédiats d’Anthony Delhaye et de Florent Cazalot, ses compagnons de podium.

LA SUITE

La manche #2 du Championnat de France Historique des Circuits : l’Historic Tour de Dijon du 6 au 8 août.

Retrouvez tous les résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA), Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

Partager cette page :