Contactez-nous

    GRAND PRIX DE FRANCE HISTORIQUE #1 : Jours de tonnerre

    GRAND PRIX DE FRANCE HISTORIQUE #1 : Jours de tonnerre

    Jours du tonnerre 

    A partir de ce vendredi le circuit du Castellet accueille la quatrième édition du Grand Prix de France Historique. En courses comme au sein d’un paddock totalement accessible au public, on s’y replongera dans l’histoire de la Formule 1 et des monoplaces de ces dernières décennies. Trois jours du tonnerre !

     

    Le rendez-vous est pris ! Vendredi 17 juin à 9h00, l’heure sera venue d’entamer une nouvelle édition du Grand Prix de France Historique, la quatrième depuis 2017 et la seconde de suite sur le circuit du Castellet où le Grand Prix de France F1 lui succèdera cinq semaines plus tard. Ce nouvel opus orchestré par HVM Racing se prolongera trois jours durant et conservera bien évidemment le cap sur la thématique originelle de l’évènement en revisitant une nouvelle fois l’histoire de la Formule 1 et, plus largement encore, celle des monoplaces de toutes catégories.

    Côté piste, douze courses, dont quatre ouvertes aux anciennes F1, se chargeront de remettre ces autos d’exception dans leur contexte de l’époque, tandis que d’autres belles surprises attendront les spectateurs côté paddock (toujours en libre accès !) avec, notamment, des expos de F1 et la présence d’anciens grands champions.

    « Si tous les échelons de l’histoire de la monoplace sont à l’honneur de cette quatrième édition, nous mettons plus particulièrement l’accent sur les F1 du début des années 2000. V8, V10 hurlants en bout de ligne droite, nous allons revivre ensemble l’époque de ces monstres qui furent les derniers de l’ère 100% thermique », annonce Laurent Vallery-Masson (HVM Racing), Avec le soutien de la FFSA et de notre partenaire, le GIP Grand Prix de France – Le Castellet, l’évènement s’annonce une nouvelle fois magique, aux couleurs du Grand Prix de France de Formule 1® ».

     

    LE GRAND PRIX DE FRANCE HISTORIQUE, COTE PISTE

    Deux courses distinctes sont programmées pour chacun des six plateaux.

    BOSS GP : on monte le son !

    Avec la présence de la série BOSS GP, dédiée aux F1 et autres monoplaces de haut niveau, le public du Castellet va pouvoir se replonger dans l’ambiance des Grand Prix de la décennie 2000 et vibrer au son inimitable de certains V10 de l’époque. Sur une grille de départ riche de près d’une trentaine d’autos, on devrait notamment retrouver trois Toro Rosso F1 des années 2006/2008, deux Jaguar F1 (2001/2004) et une Benetton F1 ex Alesi de 1997. Plus d’une douzaine de Dallara GP2 V8 seront à leurs côtés, mais aussi des monoplaces d’autres anciens championnats majeurs, comme les World Series ou l’Auto GP. Leurs heureux pilotes représenteront une dizaine de nationalités différentes !

    Les courses (1x20mn, 1×25 mn) : samedi 15h30, dimanche 15h30.

    Historic F1, légendes des ’70 : en souvenir d’une glorieuse époque

    L’hommage sportif à l’histoire de la F1 se poursuivra avec cet autre plateau, spécifiquement créé pour l’occasion par HVM Racing en collaboration avec le club britannique HSCC. Il proposera aux spectateurs un rendez-vous privilégié avec les « légendes des seventies », plus concrètement les F1 des années 70 ou du début de la décennie suivante. Au son des V8 3 litres Cosworth, on s’attend à admirer en piste une quinzaine de ces monoplaces, en particulier une McLaren M26 ex Hunt de 1976 aux mains du Britannique Michael Lyons, une Williams ex Jones de 1978, une Ligier JS21 ex Jarier de 1983 pilotée par Soheil Ayari, mais aussi une Matra MS120B ex Beltoise de 1971 et des March, BRM et Ensign.

    Les courses (2×25 mn) : samedi 16h10, dimanche 11h00.

    HSCC F2 pré 1979 : l’antichambre de la Formule 1

    Seule série dédiée aux anciennes monoplaces de Formule 2, l’International Historic F2 célèbre le souvenir du championnat européen dont tant de grands champions animèrent les courses de 1967 à 1978 (la période plus particulièrement retenue pour cet hommage) avant de rejoindre la catégorie reine. La liste provisoire des engagés rassemble une vingtaine de ces monoplaces, à moteur 1600 ou 2 litres, qui furent conçues à l’époque dans les ateliers de March, Chevron, Brabham ou Ralt. Généralement présentées dans leur livrée d’origine, nombre de ces F2 évolueront entre des mains expertes, comme celles de l’Allemand Wolfgang Kaufmann ou des nombreux Anglais en lice. La France sera également bien représentée sur ce plateau international avec le multiple champion de la catégorie Robert Simac, mais aussi Fabrice Lheritier, Pascal Gerbout, Laurent Vallery-Masson, Michel Arbeit et Jean-Pierre Eynard-Machet.

    Les courses (2×25 mn) : samedi 11h25, dimanche 16h15.

    Trophées F3 et Formule Renault Classic : en lever de rideau de la F1

    En référence à l’époque où les meilleurs espoirs de la F3 pouvaient s’exprimer en lever de rideau de la F1, le GP de France Historique remet cet heureux voisinage d’actualité. Le plateau rassemble des F3 des années 70 et celles qui leurs succédèrent jusqu’en 1984. Et, là encore, comme en F1 et F2, de grands noms s’affichent toujours sur les cockpits de certaines d’entre elles ! Les premières places s’annoncent particulièrement disputées entre des pilotes comme le Monégasque Fred Lajoux, les Italiens Davide et Valerio Leone, le Suisse Alain Girardet, les Anglais Ian Jacobs et Simon Jackson ou les Français Fred Rouvier et Eric Martin. Ce plateau, fort de 33 monoplaces, met également à l’honneur la Formule Renault, avec des autos datant des années 80 au début de la décennie suivante. Lionel Robert en sera le pilote le plus en vue.

    Les courses (2×30 mn) : samedi 14h05, dimanche 14h00.

     Formule Ford 1600 : l’universelle école à champions

    Pas moins de 46 monoplaces sont attendues sur ce plateau qui célèbre l’histoire d’une catégorie école âgée de plus d’un demi-siècle ! Les spectateurs du Grand Prix de France Historique retrouveront plus particulièrement en action des Formule Ford construites entre 1967 et 1992 par d’innombrables constructeurs artisanaux. Des autos aux origines et formes extrêmement variées, dont les châssis accueillent un même moteur Ford Kent 1600. Aux côtés des nombreux pilotes habitués à fréquenter les courses de Formule Ford historiques, deux pilotes de renom profiteront de l’occasion pour renouer avec l’ambiance de leurs débuts. Eric Hélary et Soheil Ayari, respectivement couronnés champion de France de Formule Ford en 1988 et 1994, oseront ce grand bon dans le passé en s’alignant au départ !

    Les courses (2×20 mn) : samedi 10h50, dimanche 9h00.

     100 km du GP de France Historique : un zest d’endurance en bonus

    En complément des différents plateaux de monoplaces, cette édition du GP de France Historique offre également un éclairage sur l’univers des GT et Sports-Protos. Sous l’intitulé des « 100 km du GPFH », deux courses de 45 mn feront cohabiter les deux catégories d’autos. Diverses GT d’avant 1998 se mêleront ainsi en piste à des Protos obligatoirement conçus avant 1995 pour constituer un panel d’une vingtaine d’autos. Un cocktail plein de saveur que les pilotes (dont le motard Tom Pagès !) auront la possibilité de déguster en équipage à la faveur de l’arrêt obligatoire imposé en cours d’épreuve.

    Les courses (2×45 mn) : samedi 16h50, dimanche 10h00.

     

    LE GRAND PRIX DE FRANCE HISTORIQUE, COTE PADDOCK

     Une expo F1 pour remonter le temps

    Les anciennes gloires des Grand Prix engagées sur les plateaux BOSS GP et Historic F1 Légendes des 70’ ne sont pas les seules Formule 1 rassemblées au Castellet. Les spectateurs sont invités à venir en découvrir au moins une vingtaine d’autres en exposition au cœur d’un paddock qui leur sera grand ouvert ou dans les murs du Pit Building. Deux fois par jour, il sera également proposé au public de s’initier aux procédures de démarrage d’un V12 Ferrari de F1.

     Alesi, Arnoux, Jarier, Dalmas et autres anciens champions de F1 au rendez-vous

    D’anciens pilotes de Formule 1 seront bien évidemment au rendez-vous et vont prendre plaisir à arpenter le paddock et les podiums. Jean Alesi, René Arnoux, Yannick Dalmas et Jean-Pierre Jarier sont notamment attendus sur cette quatrième édition du GP de France Historique, mais aussi Patrick Tambay, Pascal Fabre, Jean-Marc Gounon, Patrick Gaillard, etc.

     Tom Pagès sur quatre roues

    Figure mondiale du FMX à la carrière jalonnée de multiples succès sur les X Games et Red Bull X-Fighters, le motard Tom Pagès change de registre à l’occasion du Grand Prix de France Historique. Au Castellet le maître du Freestyle passe de deux à quatre roues en s’alignant au départ des deux courses des 100 km au volant d’un proto Tiga à moteur Ford.

    La parade Berlinette Magazine et clubs auto

    La piste continuera d’être très occupée les samedi et dimanche lors de la pause du déjeuner. Durant cette interruption des courses, ce sera au tour des propriétaires de voitures historiques ou de prestige d’emprunter le prestigieux 5,5 km du Castellet. On y attend une des autos de toutes marques, que l’on pourra admirer par ailleurs en expo, dont de nombreuses Alpine à l’invitation du périodique Berlinette Magazine. Celui-ci a en effet choisi le GP de France Historique pour fêter la sortie de son numéro 110 riche en symboles. L’occasion d’inviter de nombreuses personnalités qui ont marqué l’histoire de la firme, dont Jean-Claude Andruet, Alain Serpaggi, André De Cortanze ou Jean-Charles Rédélé. Les deux premiers prendront aussi la piste lors des « hot laps » au volant d’Alpine emblématiques de leur carrière.

     Des animations pour les grands… et les petits

    De nombreuses animations autour de l’univers de la F1 s’adresseront à un très large public, avec notamment les simulateurs de F1 Discovery, l’expo F1 technology, les démos F1 in School, etc.

     

    A RETENIR

     Horaires : vendredi 17 juin, de 9h00 à18h15. Samedi 18 juin, de 9h00 à 18h15. Dimanche, de 9h00 à 17h15.

     Un dimanche en live sur Automoto La chaîne : Partenaire du GP de France Historique, Automoto La chaîne proposera l’intégralité de la journée du dimanche en live.

     La billetterie, les horaires détaillés, les engagés : www.gpfh.fr

    Contact médias : presse@hvmracing.fr

    Partager cette page :