Contactez-nous

    DIJON MOTORS CUP 2022 – LE DIMANCHE : Que le spectacle continue

    DIJON MOTORS CUP 2022 - LE DIMANCHE : Que le spectacle continue

    La seconde journée de courses du Dijon Motors Cup a tenu toutes ses promesses. Comme la veille, les F1, GP2, F2, F3, Formule Junior et autres GT ont pris possession du circuit à tours de rôles pour le plus grand plaisir d’un public également convié à rejoindre la piste lors des Grid Walk. Le meeting HVM Racing fêtera son dixième anniversaire en octobre 2023.

     

    LES CHIFFRES DU JOUR

    7 : le nombre de courses disputées ce samedi.

    412/1000 : le plus faible écart du jour entre un vainqueur et son suivant immédiat (Manfredo Rossi et Roberto Tonetti en Formule Junior).

    1’07’’174 : le meilleur chrono en course, tous plateaux confondus, signé par Phil Stratford (Benetton F1) à la moyenne de 203,7 km/h.

    1’15’’863 :  le meilleur chrono en course, hors MAXX Formula, réalisé par Matthew Watts (March 782) en Historic F2 à la moyenne de 180,3 km/h.

     

    LE FILM DES COURSES DU DIMANCHE

     

    HSCC HISTORIC FORMULE 2 (course 2 / 25 mn)

    Le top 5 : 1.Amweg (Ralt RT1), 2.Watts (March 782), 3.Wrigley (March 782), 4.Thorburn (March 762), 5.Charteris (March 742).

    En deux mots : Plateau de choix du Dijon Motors Cup, l’International Historic F2 rassemble une vingtaine de ces monoplaces d’avant 1979 à l’occasion de sa clôture de saison. Le Britannique Matthew Wrigley, vainqueur samedi en course 1, perd l’avantage de sa pole dès le départ en se faisant voler la vedette par son dauphin de la veille, le Suisse Thomas Amweg. Ce dernier s’installe alors durablement en tête devant Matthew Wrigley et Matthew Watts, rapidement remonté après avoir été contraint de s’élancer du fond de grille du fait de son abandon en course 1. Derrière l’irrésistible pilote de la Ralt RT1, les deux Anglais finissent par intervertir leurs positions à six tours de l’arrivée. Matthew Watts jette ensuite ses dernières forces dans la bataille pour tenter de rejoindre Thomas Amweg, mais en vain. 1’’9 les séparent finalement sous le drapeau à damier. Septième, le Français Robert Simac est une nouvelle fois le mieux classé des pilotes de F2 à moteur 1600.

    MAXX FORMULA (course 2 / 20 mn)

    Le top 5 : 1.Stratford (Benetton B197 F1), 2.”Steve Brooks” (Dallara GP2), 3.Harmuth (Dallara GP2), 4.Glaser (WS by Nissan), 5.Goellner (Sauber C29 F1),

    En deux mots : La série MAXX Formula a choisi le Dijon Motors Cup pour sa dernière représentation. Après la course de samedi et son podium 100% F1, celle d’aujourd’hui démarre sur un coup de théâtre : l’abandon dès le premier tour de Klaas Zwart, nouveau recordman en course du circuit de Dijon Prenois depuis la veille ! La belle Jaguar R5 « ex Webber » éliminée à cause d’un souci d’alimentation, c’est l’occasion pour les deux autres pilotes de F1 de se disputer la victoire. Phil Stratford (Benetton B197 ex Berger) est le premier à mener la danse, puis un duel s’engage avec Peter Goellner (Sauber C29 ex De la Rosa/Kobayashi) avant que deux neutralisations successives ne figent les positions. La course finalement relancée pour deux derniers tours, Peter Goellner doit renoncer, laissant le dernier mot à l’Américain Phil Stratford et sa Benetton de 1997.

    HISTORIC F3 1000 cc (course 2 / 25 mn)

    Le top 5 : 1.Jer.Timms (Chevron B15), 2.Derossi (Chevron B17), 3.Ja.Timms (Brabham BT21), 4.Armer (March 703), 5.Widmer (Brabham BT18A).

    En deux mots : Passionnante la veille, la course réunissant les F3 1000 cm3 des années 1964/1970 le sera tout autant ce dimanche. L’Anglais Jeremy Timms, vainqueur samedi au volant de sa Chevron B15, creuse un bel écart dès les premiers tours pour franchir la mi-course avec déjà près d’une quinzaine de secondes d’avance sur un turbulent groupe de six poursuivants alors en pleine bataille. C’est de ce côté-là que la fin de course s’avère évidemment la plus incertaine. Au petit jeu de l’aspiration et après d’innombrables changements de positions, le Français François Derossi parvient à arracher cette deuxième place avec une demie seconde d’avance sur Jason Timms. Les deux autres pilotes français à l’arrivée, Thomas Jamin (March 703) et le fidèle Maurice Slotine (Merlyn MK14A), terminent respectivement aux sixième et onzième rangs. Après cette étape bourguignonne, la série Historic F3 1000 achèvera sa saison fin octobre à Portimão.

    LURANI TROPHY FORMULE JUNIOR (course 2 / 25 mn)

    Le top 5 : 1.Rossi (lotus 22), 2.R.Tonetti (Brabham BT6), 3.D’Aubreby (Lotus 22), 4.Smetton (Wainer), 5.Rey (Lola MK5A).

    En deux mots : La course du samedi du Lurani Trophy a finalement connue un ultime rebondissement avec le déclassement du vainqueur Patrick D’Aubreby, sa Lotus 22 étant trop légère de 2 kg par rapport aux 400 kg mini imposés. Finalement déclaré lauréat de cette course 1 à bord de sa propre Lotus 22, Manfredo Rossi repart de plus belle dans celle d’aujourd’hui en prenant immédiatement le commandement devant son compatriote Roberto Tonetti (Brabham BT6). Après une courte neutralisation, le duo italien continue sur sa lancée, suivi de près par Patrick D’Aubreby. Puis Roberto Tonetti finit par inverser l’ordre des deux hommes de tête au moment même où une sortie de piste provoque l’arrêt définitif de la course à deux minutes de son terme prévu. Le classement établi au tour précédent comme l’impose le règlement en cette circonstance, Manfredo Rossi récupère la victoire. Le Français Stéphane Rey est de nouveau dans le top 5, juste devant Adrian Russell dont la Lotus 22 faisait le bonheur d’un certain Henri Grandsire en 1962 !

    NKHTGT (course 2 / 30 mn)

    Le top 5 : 1.Persson (Ford GT40), 2.Douglas (Cobra Daytona), 3.J.Stevens (Lotus Elan), 4.De Waard (Shelby Mustang), 5.Van Maarschalkerwaart (Shelby Mustang).

    En deux mots : Après avoir pris part aux 300 km de Dijon le samedi, les concurrents de la série HKHTGT s’offrent une seconde course ce dimanche, sur une durée réduite à 30 mn cette fois. Comme la veille, la Ford GT40 de Kennet Persson s’avère bien trop véloce pour la concurrence. Avec déjà près d’une demi-minute d’avance à la mi-course, le pilote suédois peut terminer la course à sa main et aller cueillir une nouvelle victoire devant la précieuse Cobra Daytona d’Oliver Douglas. Une deuxième place qui semblait promise à Bob Stevens (Lotus Elan) avant l’abandon de celui-ci à trois tours du but.

    P9 CHALLENGE GT3 SERIES SPRINT (courses 1 et 2 / 30 mn)

    Le top 5 : Course 1 : 1.Crow (Porsche 911 GT3 R), 2.Coach (Lamborghini Huracan GT3), 3.Speck (Porsche 991 GT3 R), 4.Bender (Corvette C7 GT3), 5.Brecka (Porsche 991 GT3 Cup). Course 2 : 1.Crow, 2.Coach, 3.Speck, 4.Bender, 5.Schumm (Lamborghini Super Trofeo).

    En deux mots : Après avoir agrémenté leur journée de samedi d’une endurance d’une heure, les pilotes de la série allemande P9 Challenge sont passés en mode sprint ce dimanche pour deux confrontations de 30 mn. Dans celle du matin, Jack Crow (Porsche 911 GT3 R), parti de la pole, se montre immédiatement le plus entreprenant et tient bon en tête avant de voir KcKansy Coach (Lamborghini Huracan GT3), le vainqueur de la veille, fondre sur lui en fin de course.  Au prix d’une belle résistance, Jack Crow parvient néanmoins à conserver 744/1000 de seconde d’avance sous le drapeau à damier. Le match se poursuit dans la course 2 de l’après-midi, pour s’achever sur une nouvelle courte victoire de Jack Crow. A noter que le Français Olivier Huez a profité de cette double course pour prendre en mains sa nouvelle Lola B2 K40 ; un proto LMP2 qui s’était notamment illustré aux 24 heures de Daytona 2004.

     

    ILS ONT DIT

    Manfredo Rossi di Montelera Vainqueur en Formule Junior au volant d’une Lotus 22 de 1963) : « Je gagne finalement grâce au drapeau rouge, c’est la course. La voiture de Roberto (Tonetti) était très rapide en ligne droite. Même en étant mieux dans les enchainements courbes que j’adore tant sur ce circuit, ce n’était pas évident de rester devant ».

    Robert Simac (Vainqueur de la catégorie 1600 en Historic Formule 2 sur une March 712M) : « Pour moi, une journée où l’on termine sa course c’est déjà satisfaisant. Si en plus on gagne, c’est encore mieux. Et si vous apprenez que vous venez de remporter le championnat comme moi, alors là on débouche la bouteille ! ».

    Phil Stratford (vainqueur en MAXX Formula sur une Benetton F1. « J’ai profité de la malchance de Klaas (Zwart). Je suis déçu pour son équipe qui avait travaillé toute la nuit pour résoudre les problèmes de sa Jaguar. De mon côté, je suis heureux pour mon team, le Mansell Motorsport. Je découvrais le circuit de Dijon. Il est absolument incroyable ! ».

     

    A SUIVRE

    La prochaine édition du Dijon Motors Cup (la 10ème) se déroulera du 6 au 8 octobre 2023.

    Tous les résultats du meeting sur its-results.com

    Partager cette page :